HENDRIX

De très bel­les contri­bu­tions à l’occasion de cet­te dis­sé­mi­na­tion men­suel­le du ven­dre­di 30 jan­vier qui pro­po­sait d’inventer une webra­dio «sans stu­dio, sans rédac­teur en chef, avec des acteurs dis­per­sés sur la pla­nè­te». Et de très nom­breux relais tou­te la jour­née, cela don­ne envie de conti­nuer, d’utiliser beau­coup plus sou­vent le sup­port sono­re, ce qu’on essaye de fai­re cha­que mois sur Oeuvres ouver­tes. A noter que la plu­part des par­ti­ci­pants ont recou­ru à Soundcloud, faci­le à mani­pu­ler et per­met­tant aus­si de décou­vrir d’autres res­sour­ces puisqu’on peut s’abonner libre­ment à d’autres comp­tes.

D’abord les tex­tes lus par leurs auteurs:

Angèle Casanova, Les yeux rou­ges

Noëlle Rollet, Passages

Antoine Brea, Boîtes étroi­tes

Olivier Savignat, Sous mes doigts la pluie

Et les auteurs lisant un tex­te de leur choix:

Sur Glossolalies, Noëlle Rollet lisait un tex­te de David Atria sur Jimy Hendrix.

Sur Amour 2.0, lec­tu­re d’un extrait de Méduses d’Antoine Brea par une lec­tri­ce, et quel­ques autres liens vers un tex­te en mode audio d’Arno Calleja et une confé­ren­ce de Noémi Lefebvre sur Thomas Bernhard (et mer­ci à Antoine d’avoir si géné­reu­se­ment pré­sen­té la webra­dio de ce mois sur Oeuvres ouver­tes).

Sur Chemin tour­nant, Serge Marcel Roche lisait Prélude du silen­ce du poè­te came­rou­nais François Antoine Assoumou.

Sur Oeuvres ouver­tes, Eric Schulthess ren­dait hom­ma­ge à Jean-Claude Izzo en lisant un extrait du Soleil des mou­rants.

Sur son Pelikan, Renaud Schaffhauser lisait un extrait d’Aux îles Kerguelen avec des élé­phants de mer, cou­ra­geux !

J’ai beau­coup aimé la lec­tu­re de Ma vie au vil­la­ge de Serge Marcel Roche par Dakini.

Egalement à écou­ter: un entre­tien que j’ai don­né il y a quel­ques années de cela sur Henri Michaux, avec des inter­pré­ta­tions de ses tex­tes par des acteurs.