Héros (demi-dieu) ou pan­tin (voué à l’oubli ?), dûment pour­vu d’état civil et de pas­sé ou sans-papiers sur­na­geant dans le seul pré­sent, noyé sous les attri­buts ou dépe­cé à loi­sir, rivé à une fer­me iden­ti­té ou flot­tant dans l’indéterminé, le per­son­na­ge ne se lais­se pas faci­le­ment débou­lon­ner. À cha­que fois uni­que, il nous sem­ble sou­vent avoir ren­con­tré tel ou tel et par­ta­gé une «tran­che de vie», sinon une vie entiè­re, ou bien un court moment, une conver­sa­tion, une brè­ve vision…

Sons, ima­ges, pseu­do­ny­mes, (micro)blogs : la mul­ti­pli­ca­tion des médias et des iden­ti­tés du web renou­vel­le-t-elle la fabri­que du per­son­na­ge ? Comment ça se crée, aujourd’hui, un per­son­na­ge ? À quel­le pano­plie recourt-on pour l’habiller, l’animer… ou le désar­ti­cu­ler ?

Pour la pro­chai­ne dis­sé­mi­na­tion, fai­tes défi­ler stars et qui­dam tels que les (ré)inventent vos auteurs favo­ris.
Rendez-vous le 29 avril !