Le web est ter­ri­ble­ment bavard, tour de Babel où l’on croi­se cent lan­gues et plus enco­re d’idiomes et de par­lu­res à por­tée d’oreille, sans évi­ter tou­jours le dia­lo­gue de sourds. Quelle ins­pi­ra­tion les blogs lit­té­rai­res y trou­vent-ils ? Quelles voix font-ils enten­dre ? On peut y pui­ser matiè­re à poly­pho­nie. On peut ini­tier un dia­lo­gue. On peut même « enten­dre des voix ». Ou les écou­ter très sérieu­se­ment. Autant de che­mins et bien d’autres enco­re à explo­rer pour la dis­sé­mi­na­tion du 24 avril.

P. Klee, Polyphony, 1932
P. Klee, Polyphony, 1932